Prévisions de la baisse des taux immobiliers : Quand et comment ?

Photo of author

By Claire Dumas

Depuis le début de l’année 2022, les taux d’intérêt des prêts immobiliers ne cessent de grimper, entraînant une crise du logement et compliquant l’accès au crédit pour les ménages. Cette hausse des taux est principalement due aux décisions répétées de la Banque centrale européenne (BCE) d’augmenter ses taux directeurs afin de maîtriser l’inflation. Alors que les experts prévoient une possible stabilisation en 2024, certains s’interrogent sur la date et les conditions d’une baisse des taux immobiliers.

Multiples hausses des taux directeurs par la BCE depuis 2022

La BCE a augmenté son taux de refinancement à neuf reprises depuis le début de l’année, dans le but de freiner l’inflation qui sévit dans la zone euro. Ce taux de refinancement rémunère les dépôts des institutions financières auprès de la banque centrale. Conséquence : les banques voient le coût de l’argent augmenter, et sont contraintes de répercuter cette hausse sur les taux d’intérêt des prêts immobiliers. Les experts anticipent encore une dernière hausse en septembre, avant une possible stabilisation des taux jusqu’en 2024.

  • La BCE doit agir pour contenir l’inflation et éviter la dépréciation de l’euro.
  • Les banques suivent les hausses des taux directeurs en augmentant leurs propres taux d’intérêt sur les prêts immobiliers.
  • Une possible stabilisation des taux directeurs est envisagée pour début 2024.

Prévisions économiques et scénario d’une baisse des taux immobiliers

Selon Marc Touati, économiste et président de l’ACDEFI, une fois la dernière hausse prévue en septembre passée, les taux directeurs devraient se stabiliser au moins jusqu’à début 2024. À cette période, l’inflation pourrait ralentir, et la France pourrait même connaître une récession, ce qui inciterait la BCE à maintenir ou abaisser ses taux directeurs. Pour illustrer son propos, Touati rappelle qu’en 2011, les taux d’intérêt des prêts immobiliers étaient restés stables pendant plusieurs mois. Il n’exclut donc pas que les taux immobiliers puissent suivre un schéma similaire dans les années à venir.

L’influence de la situation économique européenne

Toutefois, tout cela dépend fortement de l’évolution de la situation économique en Europe et de la capacité de la BCE à contrôler l’inflation. En cas de résurgence de l’inflation, la BCE pourrait être contrainte de relever à nouveau ses taux directeurs, empêchant ainsi toute baisse significative des taux immobiliers avant la fin de la décennie.

Quels facteurs pourraient déclencher une baisse des taux immobiliers ?

Plusieurs éléments pourraient influer sur la décision de la BCE et ainsi favoriser un mouvement à la baisse des taux immobiliers :

  • Une maitrise durable de l’inflation, permettant à la BCE d’assouplir sa politique monétaire.
  • Des indicateurs économiques en amélioration, tels qu’une reprise soutenue de la croissance ou une réduction du chômage.
  • Un contexte international stable, sans tensions géopolitiques majeures ou facteurs déstabilisants pour les marchés financiers.

Rester attentif et anticiper les évolutions du marché immobilier

Même si l’évolution des taux immobiliers est difficilement prévisible avec certitude, il est important pour les potentiels emprunteurs de rester attentifs aux signaux et annonces du marché. Ainsi, ils pourront mieux anticiper les variations de taux et saisir les opportunités offertes par les banques.

Pour conclure, il faut garder à l’esprit que la baisse des taux immobiliers dépendra principalement des décisions prises par la BCE en matière de politique monétaire. Les différents scénarios esquissés ici servent surtout à poser les bases d’une réflexion sur les facteurs qui pourraient influencer ces décisions. Il appartient donc à chaque emprunteur de rester informé et de s’adapter au contexte économique qui guidera in fine les évolutions des taux immobiliers.

Source: https://www.capital.fr/immobilier/credit-immobilier-la-hausse-des-taux-ralentit-le-bout-du-tunnel-pour-les-emprunteurs-1481029

À lire également